Chapelle de Saint-Mathieu 14ème (aujourd’hui disparue)

12783_chapelle st mathieu1

La Chapelle Saint-Mathieu était située à 1 km à l’ouest du bourg (direction Bizole). Achevée en 1584, elle fut abandonnée au début du XXème siècle puis démolie vers 1935. Les pierres récupérées, ont été utilisées pour la construction de l’école privée (Saint Joseph) de Treffléan.

 Délibération de vente à l’amiable

 » L’an mille neuf cent trente sept, le douze du mois de décembre, le Conseil Municipal de Treffléan s’est assemblé au lieu ordinaire des séances, sous la présidence de M. Resnais, Maire, en session ordinaire suivant convocation faites le 8 décembre 1937.
Etaient présents : M.M. Questel, Guyot, Le Barbier, Le Luherne, Goupil, Tastard, Guillerme, Jubin , Brénugat, Thomazo, formant la majorité des membres en exercice.
Absents : MM. Crolas
Il a été, conformément à l’article 53 de la loi du 5 avril 1884, procédé immédiatement à la nomination d’un secrétaire pris dans le sein du Conseil.
M. Guyot, ayant été désigné pour remplir ces fonctions, les a acceptées.

M. le Président rappelle au Conseil que la Chapelle de St Mathieu, qui depuis plusieurs années menaçait de s’écrouler, a été en partie démolie. Par délibération de ce jour, il a été convenu à l’unanimité qu’il y a lieu d’en décider la vente à l’amiable. Le terrain, inscrit au plan cadastral de la Commune de Treffléan, sous le n°559 section B d’une contenance approximative de 1 are 50 (150 mètres carrés) sera vendue au prix minimum de cinq francs le mètre carré. Quant au bois, pierres et ardoises non endommagés, ils seront cédés sous réserve de la démolition et de la remise en état du terrain, moyennant le versement d’une indemnité accordée par le plus offrant.
Le montant de la somme provenant tant de l’aliénation du terrain que du versement de l’indemnité, sera employé à la réparation de la Chapelle de Bizole. L’insuffisance des frais de réparation de la Chapelle de Bizole sera couverte au moyen d’une quête faite sur le territoire de la Commune.

Pour copie conforme, Treffléan le 28 janvier 1938, le Maire. »  

——— 
Acte de vente

« L’an mil neuf cent trente huit, le cinq du mois d’avril. Par devant nous, Resnais Pierre, Maire de Treffléan, agissant au nom de la dite Commune, a comparu le sieur Le Lan Mathurin, propriétaire agriculteur domicilié à St Nolff, lieu dit  Kergolvé. Lequel, après avoir pris connaissance de l’Arrêté de Monsieur le Préfet, en date du 31 janvier 1938 qui autorise la Commune à vendre de gré à gré la parcelle de terrain désignée au plan et la Chapelle de St Mathieu a déclaré se rendre acquéreur, dans l’état où elles se trouvent actuellement, le tout portant le numéro 559 de la section B, du plan, d’une contenance de 150 mètres carrés.
Cette vente est faite moyennant la somme de quatre mille cent cinquante francs, payable dans la caisse du receveur Municipal dans un délai de un mois.
Le sieur Le Lan entrera en jouissance à partir de ce jour ; il supportera les servitudes passives, apparentes ou non, qui pourraient grever le terrain, et il en paiera les impôts. Il ne pourra prétendre à aucune indemnité pour erreur de contenance.
La Commune de son côté, prend l’engagement de le maintenir dans sa jouissance et de le garantir de tous troubles et empêchements quelconques.
Enfin le sieur Le Lan Mathurin supportera les frais d’enregistrement et d’expédition auxquels donnera lieu la présente vente.

Fait en double et de bonne foi à Treffléan le 5 avril 1938″.

 ——-

N.B. : Pierre Resnais, maire à  l’époque des faits et signataire de ces documents, était le père d’Alain Resnais, cinéaste mondialement connu (Nuits et brouillard, l’Année dernière à Marienbad, …)