Le musée « Château en allumettes »

Un musée de châteaux en allumettes 16651_chateau de la breteche site red

à Bizole :  une autre façon de

conserver le patrimoine national.

Château de la Bretesche  (Loire Atlantique)

 

 

 

16651_caro redA quelques enjambées de la chapelle de Bizole, la visite du musée créé par Armel Caro (aujourd’hui disparu) est proposée aux touuristes et gens de passage, par Marie-Mouise, fervente supportrice de son époux durant toutes ses créations.

Depuis 30 ans, Armel Caro a construit, inlassablement, des chefs-d’œuvre entièrement réalisés en allumettes sur un support en bois (châteaux, chapelles et chaumières) au rythme d’un ouvrage par an. Une passion née, un peu par hasard, suite à un arrêt de travail et à la visite d’une exposition à Caden. Tout a commencé par la gare de La Baule (14 400 allumettes). La décision est prise, sans grands moyens, d’une manière empirique mais surtout grâce à une volonté farouche et l’appui indéfectible de Marie-Louise, son épouse, il se lança à son tour dans la reconstruction des plus beaux monuments de France. Un, puis deux, puis dix, … 16651_sainte-basile site

Aujourd’hui, malheureusement, Armel Caro nous a quittés après avoir réalisé sa 28ème et 29ème oeuvre : la basilique St Basile de Moscou (40.000 allumettes) et le château de Carcassonne. 

    Tout ceci représente des années de vie, des milliers d’heures de travail et, surtout, une passion …

Parmi ses plus belles pièces: Azay-le-Rideau, Chenonceaux, Cheverny, le Haut-Koënigsbourg (Alsace), mais aussi le château de Trédion, le Mont-Saint-Michel ou encore le château de Neuschwanstein en Bavière.  Parmi les répliques des monuments de la région, on trouve le moulin  de  Gourvinec  à Saint-Nolff  (6 000 allumettes sur 1,20 m2),  la chapelle de Bizole  (8.000 allumettes sur 1 m2), le château de Josselin (26.600 allumettes sur 1,4 m2) ou encore le château de la Bretesche à Missillac (70.000 allumettes sur 3 m2, 2 ans de travail.).

    Le plus grand modèle de sa collection occupe une surface de 4 m2, c’est le château de Chambord (125.500 allumettes).

    Armel Caro était un passionné. Il donna aussi le virus à son épouse qui s’occupe encore aujourd’hui de l’entretien du musée, de la décoration et de l’accueil des visiteurs.

Depuis plus de 15 ans, Armel Caro a présenté ses constructions au public, des groupes venant de toute la France voire d’Allemagne pour découvrir (sur réservation) les splendeurs miniatures comme le Mont Saint Michel ou Chambord… Entre mai et octobre 2001 (ouverture du musée), Armel et Marie-Louise ont accueilli dans leur hangar de Bizole entre 4.000 et 5.000 visiteurs enthousiastes. En fait, ils n’ont jamais su le nombre exact, en effet la visite est gratuite ! !

    Le couple a déjà participé à de nombreuses expositions artisanales, au salon du tourisme de Vannes, entre autres. En 1992, Armel Caro a obtenu le premier prix de la maquette en allumettes au Salon de la Maquette à Lorient.

    Voilà, il existe un trésor à Treffléan à découvrir d’urgence, avant qu’un jour, ce dernier ne soit obligé de déménager faute de place. Mais il n’y a pas le feu … aux allumettes, bien sûr !!

Renseignements Pratiques

Adresse : 12, rue du Calvaire au lieu-dit Bizole Treffléan

                    (à 8 kilomètres de Vannes)

     Prendre la  voie express en direction de Rennes

– sortie à Kerboulard

– suivre Treffléan puis Bizole

 

Jours : ouvert du 1er mai au 15 octobre

Horaires :

le lundi :    16h00 – 19h00

le mardi    Tél. 02 97 43 03 20

                 (car réception de groupes)

  • le mercredi :    09h00 – 11h30 et 16h00 – 19h00
  • le jeudi       :    09h00 – 11h30 et 16h15 – 19h00
  • le vendredi :    09h00 – 11h30 et 17h15 – 19h00
  • les samedi, dimanche 09h00 – 11h30 et 14h30 – 18h00

 

Cars de voyage et groupes scolaires sur rendez-vous.

 

 

 11930_vieculturel_linteau-marechal-ferrant_102x69 A remarquer au-dessus de la porte d’entrée, le linteau du maréchal-ferrant